Archives par mot-clé : événement

Festival d’architecture Bellastock 2015 : « Play Mobile »

BELLASTOCK_HD-5L’association Bellastock, fondée en 2010, est née en 2006 de la volonté de 3 étudiants de l’ENSA Paris-Belleville de passer à la pratique de la construction. Par faute de moyens, ils se sont tournés vers la réutilisation de matériaux de récupération. Cette nécessité est cependant devenue une philosophie de pensée, et l’association, qui emploie désormais sept personnes, s’est depuis imposée comme experte du réemploi. Avec Actlab, l’« ambassade du réemploi » créée il y a 2 ans, elle a investi le chantier de l’écoquartier de l’Île Saint-Denis, et travaille avec Plaine Commune à la réalisation de prototypes de mobilier urbain à partir de matériaux de récupération.

Leur objectif, inventer une nouvelle manière de construire, trouve une résonance internationale, puisque l’association a développé un réseau culturel à travers une quinzaine de pays, avec une plate-forme d’échanges en lignes et la création de festivals.

Après le thème des déchets, du vivant, et de l’eau, l’habitat nomade sera l’enjeu d’un exercice de construction lors de la 10ème édition baptisée « Play Mobile ». Par équipes de 5, un millier d’architectes auront deux jours pour construire une ville éphémère nomade à partir de matériaux de récupération. Le 3e jour sera celui de la transhumance : les équipes, aidées du public invité à venir ce jour-là, devront transporter leurs constructions sur 3 km pour rejoindre le deuxième site de la manifestation, la Zac Aérolians. L’objectif est double : celui du « zéro déchets » et du réemploi des matériaux de construction, leitmotiv de l’association, mais également créer un tracé et laisser une marque durable sur un territoire en déficit de mobilités douces.

Inscriptions du 27 mars au 10 avril 2015 : http://www.bellastock.com

Crédit photo : Bellastock. 

Colloque Economie circulaire et territoires durables : quels principes et outils ? (17 avril 2015, Ollières)

Le colloque du Pôle Développement Durable et Territoires Méditerranéens :

Economie circulaire et territoires durables : quels principes et outils ?

17 Avril 2015, LivingLab, Les Terres de Saint-Hilaire, RD3, 83470 Ollières – Tel : 04 98 05 40 10

> Lire le compte-rendu du colloque

L’économie circulaire s’oppose au modèle économique linéaire basé sur l’idée d’une planète offrant des réserves de ressources naturelles infinies. Selon la définition donnée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, l’économie circulaire désigne « un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie ». Il s’agit de déployer, une nouvelle économie, fondée sur le principe de « refermer le cycle de vie » des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l’eau et de l’énergie ». Pour atteindre ces objectifs, l’économie circulaire s’appuie sur des démarches clés telles que l’éco-conception, l’écologie industrielle, le réemploi, la réparation, le recyclage ou encore l’économie de la fonctionnalité.

Le concept a été porté par le Grenelle de l’environnement. La conférence environnementale de 2013 a débouché sur le lancement de groupes de travail sur l’amélioration de l’efficacité des ressources et des stratégies industrielles et territoriales. L’économie circulaire fait aussi l’objet de l’axe 2 de la Stratégie Nationale de la Transition Ecologique vers un Développement Durable.

Cet engouement témoigne que l’économie circulaire est à la croisée des dimensions économique, environnementale et sociale. Ce pilier social apparaît d’autant plus fort que l’économie circulaire peut contribuer à l’émergence d’activités non délocalisables et créatrices d’emplois.

Les initiatives se multiplient partout en France, pour produire ou consommer autrement en donnant une nouvelle vie à un produit ou en la rallongeant. De nombreuses démarches sont recensées, initiées sur des périmètres géographiques variables (zone d’activités, zone urbaine, agglomération, Parc naturel régional…), au contenu d’inégale importance (étude, mutualisation, actions de valorisation, éco-pôle…).

L’ampleur des enjeux pour la décennie à venir exige d’engager une accélération et une généralisation des actions, et ce bien au-delà de la seule gestion des déchets.

L’économie circulaire peut être une chance pour aller vers un nouveau modèle sociétal, écologiquement plus vertueux et socialement moins inégalitaire, mais le chemin est long et complexe. A la mutation du modèle productif (écoconception des produits, démarche d’écologie industrielle, vente de l’usage plutôt que du bien), l’économie circulaire en appelle à la responsabilité sociétale de toute la chaîne d’acteurs (éco-responsabilité des entreprises, vision à long terme des décideurs politiques, pratiques locales collaboratives, comportement plus consom’acteur). En d’autres termes, il ne s’agit pas seulement de verdir la production mais de s’engager dans la voie d’une économie sociétalement responsable.  Continuer la lecture de Colloque Economie circulaire et territoires durables : quels principes et outils ? (17 avril 2015, Ollières)