Archives par mot-clé : Philippe Langevin

Pour un développement territorial innovant

Un article de P. Langevin, président de l’ARDL.

Rencontre des conseils de développement et des conseils citoyens
Aix-en-Provence 25 et 26 novembre 2016

Les territoires en mouvement

En introduction à ces deux journées de travail et d’échanges pour un développement territorial innovant, cette présentation de la  dynamique des territoires a pour finalité de montrer que le débat n’est pas clos et les questions sans réponses sont plus nombreuses que celles définitivement tranchées. Depuis les premières lois de décentralisation, dans une conjoncture économique et sociale fortement dégradée, les territoires ont été souvent perçus comme de nouveaux acteurs du développement susceptibles de prendre le relais d’un Etat défaillant par une approche citoyenne des grandes ambitions locales. Mais il y a davantage de fossés que de ponts entre les textes de loi et les réalités de terrain. Et c’est au moment même où les conseils de développement des pays sont remis en cause que la démocratie locale s’exprime aujourd’hui. C’est à la lumière de textes récents et des deux dernières lois de décentralisation que l’occasion d’un large débat est ouvert.

> Lire la totalité du texte

Combattre les inégalités socio-spatiales en Provence-Alpes-Côte d’Azur en changeant de modèle, par Philippe Langevin*

Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Séminaire / Conseil scientifique / Comité de pilotage / 8 juin 2015

« L’action publique face à l’accentuation des inégalités socio-spatiales en Provence-Alpes-Côte d’Azur »

Séquence exposé-discussion n°1 sur la question du rapport entre les modèles de développement régional, les inégalités socio- spatiales et les politiques publiques

Conseil scientifique SRADDT : Roseline Arnaud Kantor, Delphine Artaud, Rémi Belle, Jacques Boulesteix, André Chanzy, Laure Casanova Enault, Stéphanie Dechezelles, Renaud Francou, Frédérique Hernandez, Jacques Garnier, Manon Lambert, Cesare Mattina, Philippe Langevin, Hélène Reigner, Thierry Tatoni, Christine Voiron

***

Combattre les inégalités socio-spatiales en Provence-Alpes-Côte d’Azur en changeant de modèle

Par Philippe Langevin*, économiste, jusqu’ici Maître de conférences, Faculté de sciences économiques et de Gestion, Aix-Marseille Université, Membre du CESER Paca.

La situation économique et sociale de la région Provence-Alpes Côte d’Azur se dégrade. Son attractivité décline et ses points forts en recherche, nouvelles technologies, pôles de compétitivité, industries de pointe, services aux entreprises, tourisme n’entraînent pas l’ensemble de ses actifs vers l’emploi ni la totalité de ses habitants vers une vie digne. Ces éclatements s’observent partout. Mais ici, plus qu’ailleurs, les relations entre acteurs publics et avec la société civile sont difficiles, les dialogues tendus et les accords rares. Parmi ces spécificités, les inégalités de condition de vie construisent une société éclatée entre les dominants et les dominés qui handicape le développement régional dans un processus de mondialisation incontrôlé. Préparer dans ces conditions un SRADDT à même de tracer les grandes lignes d’un territoire aménagé à l’horizon 2030 est d’une ambition considérable. Ce défi a été relevé et le Conseil scientifique se retrouve dans les orientations arrêtées aux termes d’un travail de plusieurs années.

Mais plus que jamais l’avenir est incertain. Trop d’incertitudes interdisent de considérer ce projet comme définitif. C’est pourquoi l’idée d’un SRADDT permanent a été retenue par la Région pour pouvoir s’adapter aux changements du monde. Parmi les voies à explorer pour lutter notamment contre les inégalités, de nouvelles approches de l’économie permettraient, dans les prochaines années de renouveler les interventions classiques des pouvoirs publics trop largement conçues à ce jour sur l’attente incertaine d’un retour de la croissance, la crise passée. Le Conseil scientifique estime pour sa part que les anciens paradigmes du modèle Keynésien et du modèle libéral ne fonctionnent plus comme la théorie pourrait le laisser croire. La crise n’en est pas une. Il n’y aura pas de reprise. Nous faisons face à une mutation de grande ampleur qui remet en cause nos certitudes et nos convictions. Le Conseil scientifique propose à la Région d’explorer les voies d’une autre économie susceptible de relever les défis de notre temps, et notamment celui des inégalités.

1-Les inégalités socio-territoriales en Provence-Alpes Côte d’Azur

Depuis sa création, le conseil scientifique du SRADDT s’est efforcé, avec des bonheurs divers, d’apporter sa contribution à la difficile construction du SRADDT de la région Provence-Alpes Côte d’Azur. Cet exercice sur le point de s’achever avec la fin de la consultation publique, le conseil scientifique a été invité à réfléchir sur un SRADDT permanent pour adapter les politiques territoriales de la région à un contexte économique et politique mouvant en les insérant dans une réflexion prospective. L’entrée retenue ici est celle des inégalités socio- spatiales. Parmi les constats maintes fois relevés en effet, et notamment dans le diagnostic prospectif du projet de SRADDT, les inégalités de toutes natures1 caractérisent ce territoire. Il n’est pas nécessaire ici d’en rappeler le niveau, si ce n’est pour constater que notre région est une des plus inégalitaires de l’hexagone et que les écarts entre les niveaux de vie de ses habitants ne cessent de croître. Au-delà même de la question sociale et morale que pose ce constat en termes de capacité à pouvoir vivre ensemble, cette situation n’est pas sans conséquences sur le développement économique de notre territoire lourdement handicapé par une société au risque de délitement.  Continuer la lecture de Combattre les inégalités socio-spatiales en Provence-Alpes-Côte d’Azur en changeant de modèle, par Philippe Langevin*

  1. Nous n’aborderons pas dans cette contribution la question de la solidarité écologique []